L’orthodontie : quand prévenir ?

2 Août 2017

Les dents de lait s’installent toutes à partir de l’âge de 5 ans. De ce fait, les traitements orthodontiques préventifs peuvent être entamés. Ils permettent de préparer la mâchoire à l’arrivée des dents permanentes. Alors quels sont les signes précoces qui doivent être prévenus ? Et quels sont les traitements orthodontiques adéquats ?

Orthodontie : Les signes précoces

L’objectif étant d’assurer le bon positionnement des dents et de la mâchoire afin d’avoir une mastication et une élocution correctes ainsi qu’un bon fonctionnement respiratoire, il est nécessaire de dépister la bouche d’un enfant pour repérer ces signes au préalable.

  • La béance dentaire : il s’agit d’avoir une sorte de trou entre les dents incisives maxillaires (du haut) et mandibulaires (du bas) lorsque l’occlusion dentaire est vérifiée.
  • Le manque de place : l’espace est étroit et ne permet pas d’accueillir les nouvelles dents permanentes.
  • Le décalage entre les mâchoires : une mâchoire en retrait par rapport à l’autre devient partiellement bloquée. La bouche devient constamment ouverte et la respiration devient plutôt par la bouche.
  • La déviation des incisives centrales maxillaires par rapport à celles mandibulaires : ce signe est observé lorsque les dents sont serrées. Le milieu est dévié donnant un aspect inesthétique au sourire et rendant le nez et mention proéminents.

Orthodontie : les traitements préventifs

Une fois dépistés, ces signes précoces doivent être traités. À contrario, ils peuvent s’aggraver et affecter la fonctionnalité buccale.

  • Bannir toute forme de succion avant l’âge de 3 ans : Certains enfants sont accros à leur tétine et pour la remplacer se mettent à sucer leur pouce. Ce sont des habitudes néfastes à éliminer progressivement pour ne pas brusquer l’enfant. Il est important de lui expliquer comment ça peut affecter l’alignement dentaire pour mieux accepter le « sevrage ».
  • Elargir le palais buccal trop étroit: ce traitement orthodontique est recommandé et se fait à l’aide d’un appareillage conçu spécialement au cas par cas. Il s’agit de porter jour et nuit un faux palais généralement en résine.
  • Corriger la respiration par la bouche et la déglutition : il faut apprendre dans ce cas à l’enfant de se moucher le nez et de respirer par le nez en fermant la bouche et en collant la langue au palais. Ce traitement orthodontique peut parfois nécessiter l’intervention de spécialistes tels qu’un orthophoniste ou un kinésithérapeute.
  • Porter des éducateurs fonctionnels : il s’agit de porter une gouttière en silicone par exemple pour rééduquer la dysfonction, comme la correction de la respiration par la bouche.

Pin It on Pinterest

Share This