Occlusion dentaire

[et_pb_section bb_built=”1″ admin_label=”section”][et_pb_row admin_label=”row” background_position=”top_left” background_repeat=”repeat” background_size=”initial”][et_pb_column type=”4_4″][et_pb_text background_layout=”dark” border_style=”solid” background_position=”top_left” background_repeat=”repeat” background_size=”initial” _builder_version=”3.0.106″]

Occlusion dentaire

[/et_pb_text][et_pb_text background_layout=”dark” use_border_color=”off” border_color=”#ffffff” border_style=”solid” background_position=”top_left” background_repeat=”repeat” background_size=”initial” _builder_version=”3.0.106″]

C’est la manière dont les dents supérieures et les dents inférieures s’enchainent. Plus simplement, ce sont les contacts intervenant entre des dents antagonistes. Ces contacts sont appelés « contacts d’intercuspidie » car la face masticatrice de chaque dent est composée de cuspides et de sillons.

Il existe plusieurs types de malocclusions :

  • Supracclusion incisive : les incisives du haut recouvrent celles du bas
  • Supracclusion molaire : les molaires sont sorties
  • Occlusion croisée : Les dents qui existent en bas recouvrent celles du haut.
  • Sous-occlusion molaire ou Infraclusie molaire : pas de contact entre les molaires supérieures et inférieures.
  • sous-occlusion incisive ou Infraclusie incisive : pas de contact entre les incisives supérieures et inférieures.
  • Hiatus : Les incisives supérieures sont trop sorties par rapport aux incisives inférieures
  • Occlusion croisée : Les dents du bas recouvrent même celles du haut.

Cette anomalie se traite par la pose d’un appareil dentaire transparent ce qui offre à la fois des résultats satisfaisants et une discrétion ultime.

[/et_pb_text][et_pb_button _builder_version=”3.0.106″ button_text=”Retour au glossaire” button_url=”https://www.easysmile-4all.ch/glossaire/” url_new_window=”off” background_layout=”light” custom_button=”off” button_icon_placement=”right” /][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]